Qu’est-ce que l’énergie ?

Pour notre monde occidental actuel issu de la connaissance et de la science du XIXe siècle, l’énergie est électromagnétique, électrique, thermodynamique, physicochimique… Dans ce paradigme, ce qui est non visible et non mesurable soit n’existe pas, soit est assimilé à l’ésotérisme et au paranormal.

L’énergie ou « qi » en Chine

Il est intéressant de regarder le sinogramme du qi et son évolution.

A l’origine, le sinogramme se présente sous la forme de 3 traits ondulés qui symbolisent la vapeur d’eau émanant de la terre pour produire les nuages.

Puis le signe du « riz » fut ajouté pour induire l’idée de nourriture.

Le sinogramme actuel représente la vapeur qui s’élève du riz quand on le cuit. Le riz soulève le couvercle de la marmite. En d’autres termes, la matière a donné de l’énergie. La vapeur retombe en gouttelettes, l’énergie redevient matière.

L’énergie ou qi est ainsi liée à la transformation avec un double état :

  • Dynamique (mouvement),
  • Substantiel (matière).

Einstein : « La matière est une forme densifiée de l’énergie »

Einstein nous a montré que déstructurer la matière donne une quantité phénoménale d’énergie. Cette énergie libérée va,  à un moment donné, se redensifier pour donner la matière.

Ainsi, ce que nous appelons « la matière » est une mise en forme de l’énergie, soit une des dimensions de l’énergie. C’est ce que les anciens ont conceptualisé sous la terminologie du Yin. Le fréquentiel, le vibratoire qui organise cela, c’est ce que les anciens ont conceptualisé sous la terminologie du Yang.

Du côté de la physique quantique

La physique quantique nous explique que les particules infiniment petites appelées quanta ont une structure à la fois :

  • Corpusculaire avec une forme visible observable et mesurable,
  • Ondulatoire, c’est à dire fréquentiel et  vibratoire.

Les quantas sont à la fois corpusculaire ET ondulatoire, mais lorsqu’on les OBSERVE à un moment donné, elles se structurent autour de l’un OU l’autre état.

L’énergie n’est perceptible qu’à travers certains de ces états passagers.

De part sa nature changeante, l’énergie reste difficile à connaître et nommer. Gardons à l’esprit que pour pratiquer un art énergétique comme le qigong, il ne s’agit pas de « croire en l’énergie », mais simplement d’en faire très concrètement l’expérience.