Qui suis-je ?

Une vie au service de l'être humain

Je m’appelle Marie-Caroline de Baecque

Actuellement

Je vis et travaille à Valence : je donne des formations en entreprise sur la gestion du stress, la confiance en soi et les compétences émotionnelles. J’enseigne auprès de particuliers, le qigong et la méditation de pleine conscience (le MBSR). Enfin, je développe des formations en ligne.

Repères

Parcours

Mon premier choix de métier se porte sur la scénographie. Durant 10 ans, j’adopte une démarche transversale et construis mon expérience autour des univers du spectacle vivant, de l’exposition et de l’événement.

J’explore notamment, au travers des projets et recherches personnelles, comment l’art ou les formes d’expressions théâtrales nous révèlent quelques rares secrets sur l’être humain et répondent à un besoin impérieux sans cesse renouvelé : mieux se connaître et être au monde.

Une blessure au dos m’amène à découvrir une médecine énergétique et le qigong. J’ai alors la chance d’habiter en Asie où je peux approfondir cette pratique ainsi que la méditation vipassana.

De retour en France en 2010, dans une société où pratiquement plus personne n’a «une minute pour souffler», où l’on n’a conscience du corps qu’à partir du moment où il devient douloureux, je co-crée un organisme de formation : l’Agence Interstices.

Notre mission est de concevoir et animer des ateliers pratiques ou des formations pour apprendre aux gens à mieux se connaître, à développer leur compétences émotionnelles et relationnelles.

Progressivement, j’ai envie d’aller plus loin en créant un lieu de ressourcement pour accueillir des personnes ayant vécu un grand bouleversement dans leur vie (burn-out, accident, maladie grave, etc.).

En 2015, je me suis mise en route pour un voyage d’étude  dans des lieux s’inscrivant dans le même état d’esprit que celui que je souhaitais créer. Voir la vidéo expliquant l’origine de ce projet, en lien  ici. J’ai passé 1 an et demi en longues retraites, stages et formations, en Asie, France et USA.

Tout le projet de création d’un écolieu s’est ensuite développé en Ardèche et il s’est achevé fin 2018.

Depuis, je me concentre sur la transmission via des stages, formations, conférences.