Vous avez dit pleine conscience ?

Pourquoi la pleine conscience est-elle tellement à la mode ?

On sait depuis des siècles que la méditation est un moyen très efficace de trouver la paix de l’esprit. Cependant, ce n’est que tout récemment que les études scientifiques ont révélé que méditer permet, entre autre, de soulager le stress, développer la concentration, augmenter la résilience et la créativité.

Ramener son attention sur l’instant présent

A l’aide d’exercices spécifiques, il s’agit de s’entraîner à observer le mental et faire l’expérience de notre corps ici et maintenant, à développer une qualité d’attention à la fois calme et vigilante, sans juger ce qui se passe en soi.

Se demander : « Qu’est ce que je ressens, là, maintenant? » et observer la réponse qui émerge spontanément, sans la forcer change la relation aux choses. Progressivement se développe la capacité de percevoir le processus émotionnel : sentir une émotion naître et croître tout en gardant sa posture d’observateur bienveillant, soit une légère distanciation par rapport à l’expérience.

En conséquent, les réactions physiques, émotionnelles et psychiques d’un événement sont perçues avec acuité, sans qu’elles nous submergent. C’est la différence, par exemple, entre le fait de se mettre dans une colère et de sentir qu’on éprouve de la colère.

Être présent

Il ne s’agit pas de réparer ou de résoudre quoique ce soit, mais simplement d’appréhender en conscience les problèmes ou douleurs, de faire preuve de pure présence. Alors, il devient possible de voir la situation sous un jour nouveau, de l’aborder avec une créativité renouvelée, avec une clarté et une stabilité grandissante.

Être présent, c’est là l’aventure de toute une vie !

S’entraîner

Porter attention en pleine conscience à ce qui se passe en soi permet d’observer ses schémas de pensées, ses modes d’action et progressivement d’anticiper pour éviter les répétitions négatives.

La méditation de pleine conscience permet également de cultiver les émotions positives, les points ressources et de créer de bonnes habitudes mentales.

Cette meilleure connaissance de soi permet de mieux se gérer et d’améliorer sa relation aux autres.

En définitive, toute la pratique peut se résumer à ceci : être présent à soi et son expérience du moment ; juste cela.