Publié le

Les cuirasses du corps

Les 7 cuirasses du corps

L’anatomie d’une cuirasse

La cuirasse comme une armure de protection

Une cuirasse est comme une armure
Une cuirasse est comme une armure, elle nous protège des agressions extérieures

Une cuirasse est l’expression de la vie inhibée

La cuirasse se définit comme une armure, à la fois physique et psychique, qui s’est construite au fil des années de façon inconsciente à force d’inhibition. A l’origine, c’est une protection. Nous vivons une expérience difficile et pour éviter de souffrir, nous bloquons la sensation physique et émotionnelle. Ce mécanisme de défense est propre à l’être humain. Il est tout à fait normal. Le souci est que nous emprisonnons la charge énergétique de l’émotion. Elle reste piégée dans le corps. Le corps se fige à notre insu, freinant ainsi l’expression de la vie, l’onde de plaisir, l’élan créateur.

La conséquence est que nous nous coupons de nous-même et ainsi de nos ressources intérieures.

Une cuirasse est donc la somme de toutes les tensions physiques, mémorielles et affectives qui bloquent l’élan vital dans une région, un organe, une glande. Elle comprend le tissu conjonctif, le système nerveux central, le système osseux et le système circulatoire en plus des muscles et organes internes.

Le concept de cuirasse par Wilhelm Reich

Concept de cuirasse par Wilhelm REich
Wilhelm Reich est un médecin, psychiatre et psychanalyste

Le terme de « cuirasse » a été employé à l’origine en psychanalyse par Wilhelm Reich. Pour mieux les comprendre, il va réaliser un travail important d’observation et de classification des différentes cuirasses du corps.

Description des 7 cuirasses de Reich et de ce qu’elles cachent dans leur expression affective

1. Oculaire : terreur, panique, angoisse, vide, incapacité de pleurer, refus de voir ou d’exprimer par le regard, difficulté à regarder dans les yeux.

2. Orale : envie de pleurer, de vociférer, de grimacer. Émotion liée à la tristesse profonde, à l’ennui, au désespoir, à la colère et à la frustration.

3. Cou : retenue des émotions et des pleurs, de la colère et le réflexe d’avaler son émotion.

4. Thoracique : problèmes cardiaques, l’angoisse, le contrôle, l’immobilité, la contrainte, la non expression des bras et des mains, la dureté, l’inaccessibilité, l’incapacité de prendre. Les émotions reliées sont la tristesse profonde, le désespoir, l’angoisse, les pleurs, la rage, le nœud dans la poitrine. Elle se relie à un âge où l’enfant connaît le souvenir traumatisant de mauvais traitements, de déceptions, le sentiment de perte, d’abandon et de rejet. C’est une des cuirasses centrales.

5. Diaphragmatique : refus du plaisir, sensation d’être en deux, la séparation du haut et du bas.

6. Abdomen : refus du plaisir, au vide, au besoin de contrôler la, à la peur, à l’angoisse de la séparation.

7. Pelvienne : colère, angoisse, rage destructrice et désespoir, tristesse, non sexualité.

Les 7 cuirasses du corps
Les 7 cuirasses du corps selon Reich

L’empreinte de la cuirasse dans le corps

Marie-Lise Labonté, fondatrice de la MLC © ou Méthode de libération des cuirasse, divise les cuirasses en deux grands types : les cuirasses d’identification et des cuirasses de base.

Marie-Lise Labonté, fondatrice de la MLC
Marie-Lise Labonté, fondatrice de la MLC ou Méthode de libération des cuirasses

Les 4 cuirasses d’identification 

Elles sont mises en place pour une recherche d’identité : la cuirasse sociale, la cuirasse narcissique, la cuirasse d’appartenance et la cuirasse parentale.

Les 4 cuirasses de base 

Elles sont plus profondes, elles sont reliées à l’essentiel, en lien direct avec la dualité vie et non vie, existence et non d’existence, amour et non d’amour, pouvoir et non pouvoir. Elles appartiennent à la vie intra-utérine et se développe jusqu’à l’âge de 21 ans. Il y a la cuirasse de protection, la cuirasse du mal-aimé, la cuirasse du désespoir, la cuirasse fondamentale.

Ces cuirasses de base se retrouvent en chacun de nous, à différents degrés. Elles font partie de notre incarnation.

En effet, nous avons tout vécu la naissance plus ou moins agréablement et nous avons tous enregistrés, le vente de notre mère, des impressions sur la vie, sur l’environnement familial. Nous avons tous connus une première expérience de séparation par le cordon ombilical et les premières frustrations de voir nos besoins sans réponse. Nous avons tous soufferts de ne pas être aimés pour qui nous sommes et nous avons tous eu à développer une personnalité différente afin d’être aimés.

Ces cuirasses de base sont les protections mises en place pour nous aider à survivre à nos blessures.

Libérer les cuirasses et retrouver l'élan de vie
Libérer les cuirasses et retrouver l’élan de vie

Libération des cuirasses

La Méthode MLC ©

La Méthode de libération des cuirasses par Marie-Lise Labonté