Les différents styles de qigong

1. Le qi gong des lettrés

Pour le maintien de la santé et la longévité

L’accent est mis sur la méditation immobile pour détendre sa pensée et ses émotions responsables de dysfonctionnement des organes. Dans l’état de méditation, on régule l’esprit, le corps et la respiration. Le corps se détend en profondeur jusque dans les organes internes. La circulation de l’énergie (qi) est plus puissante et plus régulière.

2. Le qi gong médical

Pour soigner et rester en bonne santé

De tous les groupes qui ont étudiés le qi gong, les médecins sont ceux qui y ont consacrés le plus de temps pour observer et comprendre le comportement de l’énergie.

De nombreux médecins chinois ont utilisé leurs connaissances médicales pour créer diverses séries d’exercices destinées à améliorer des problèmes de santé spécifiques. La méditation immobile ne leur suffisait pas, pour eux il fallait bouger.

3. Le qi gong martial

Pour le combat (style interne et externe)

Depuis le VIe siècle, de nombreux arts martiaux ont intégrés des séries de qi gong à leurs entraînements pour accroître la puissance et l’efficacité des muscles en dirigeant l’énergie vers les muscles pour les énergétiser.

4. Le qi gong religieux

Pour l’évolution spirituelle (style taoïste, bouddhiste ou tibétain)

Toutes les religions semblent partager un point commun : les croyants doivent apprendre à méditer afin d’aller vers une paix intérieure. La méditation peut apporter consolation spirituelle, sérénité, confiance en soi. La méditation régule l’esprit et équilibre le qi qui a été perturbé par une détresse émotionnelle. Un grand nombre de techniques de méditations ont été créées par des religieux, bouddhistes et taoïstes pratiquant le qi gong.